Personnage pour un forum sur Eragon

Aller en bas

Personnage pour un forum sur Eragon

Message par Kirov Apraxine le Jeu 25 Fév - 14:21

Je vous le dit tout de suite, je l'ai créé mais je ne l'ai jamais joué, dites moi ce que vous en pensez. Pour les fans de l'univers d'Eragon, sachez que le forum est ici


Mes enfants, je vais vous narrer l’histoire d’une créature qui a volé son corps à un humain, et son allure à un Urgal, mais qui n’est ni l’un ni l’autre.
Il est grand. Anormalement grand. De jour, on dirait qu’il mesure plus d’un mètre quatre-vingt-dix, mais personne ne peut se vanter d’avoir eu le temps d’estimer sa taille à la nuit tombée. Ou alors, c’est qu’il ment, soyez en sûrs.
Jamais on ne peut voir son visage en entier, il se cache. Ses cheveux noirs cachent en permanence son œil gauche. Certains diront qu’il est estropié et Il se plait à le laisser penser : une proie est toujours plus facile à abattre lorsqu’elle est sûre de son avantage, mais s’il repoussait cette épaisse crinière, on verrait qu’a l’inverse de son œil droit brun comme la terre, le gauche a la couleur du sang de ses victimes nocturnes. Ses vêtements sont toujours amples, et Il porte en permanence un très long manteau. Nombres de rumeurs ont circulé sur ce que cache ce manteau : certains disent qu’il abrite la queue fourchue du diable en personne. Mais la raison de ce si long manteau est qu’Il est invisible dedans : personne ne le remarque, et il suffit de Le perdre des yeux une fraction de seconde pour qu’Il disparaisse. Ce pardessus est aussi le seul signe exterieur de perception. Il l’ouvre lorsqu’il fait chaud, et le ferme lorsqu’il fait froid. Mais peut être est-ce pour ne pas se faire remarquer avec un manteau fermé par 25°. Lui seul le sait.
Un sinistre son le précède toujours : « cloc, cloc, cloc » ses bottes noires résonnent même sur le sable, tel un sombre présage de mort.
Son visage est perpétuellement inexpressif, ses traits sont droits et Il cache son teint halé au soleil par un chapeau ombrageant ses yeux.
Aux mains, Il porte toujours des gants en cuir marron pour dissimuler ses membres velus. Il a sur le dos une chemise simple, unie. De ceux qui l’ont vus plusieurs fois diront que c’est toujours la même. Ces individus se comptent sur les doigts d’une main.
Si vous avez le malheur de rencontrer cet être, faites semblant de ne pas savoir qui Il est. Peut-être en sortirez vous vivant. Il ne vous parlera pas, même si vous avez l’infortune de l’interpeller. Si vous insistez vraiment, et que votre sort ne l’intéresse pas, de jour, vous écoperez d’un simple coup de poing asséné avec une force titanesque. ‘est probable que cela vous passe l’envie de retenter votre chance de nuit, et c’est mieux pour vous. Car si ce n’est pas le cas, vous ne pourrez plus vous vanter d’être en vie.
Il voyage sans logique apparente pour toute personne non avertie, mais son trajet est travaillé, calculé, et même minuté. Il arrive à engloutir deux fois et demie la distance normale d’un marcheur correct par jour. Mais lorsque la nuit vient, et que le soleil se couche, Il se met courir et sa force grandissante lui donne une paire d’ailes. Plus le noir est présent, plus ses enjambées se font larges. On pourrait croire qu’Il est d’origine elfique ou urgale, mais la vérité est bien plus terrifiante et sa puissance vient d’un endroit que l’Alagaësia ne connait pas.
Alors que la lune lui et que les étoiles brillent, si l’un de vous aperçoit une immense veste sur le tapis vert d’une clairière, accompagnée d’une paire de bottes noires, qu’il se considère mort et qu’il s’y prépare. Il est surement derrière vous, tapis derrière vous, tapis dans les fourrés, ses nasaux reniflant votre odeur de chair palpitante. Il vous observe, ses babines se retroussent et son épaisse fourrure se dresse entre ses omoplates, sa queue trépigne. Alors une branche craque sous sa patte. Vous sursautez. Une forme noire, beaucoup trop grande pour être celle d’un loup ou d’une autre bête sauvage se détache dans le sous-bois. Sans que vous ayez pu pousser un cri, vos os se brisent sous son poids et ses crocs luisants atteignent votre artère jugulaire.
Le lendemain, alors que l’aube pointe, un homme, ou une créature y ressemblant fortement sort du bois, un long manteau sur les épaules, taché de deux ou trois discrètes gouttes de sang rapidement recouvertes de la poussière du voyage. Se passe alors une chose singulière. Des poils noirs accrochés aux ronces de la clairière, deviennent transparents et se décomposent au contact du soleil en une dizaine de minutes. Plus aucune trace du combat nocturne ne se distingue
avatar
Kirov Apraxine

Messages : 23
Niveau : 8
Date d'inscription : 23/02/2010
Age : 24

Revenir en haut Aller en bas

Re: Personnage pour un forum sur Eragon

Message par Invité le Dim 14 Mar - 22:10

J'aime beaucoup Smile
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum